RSS

Libye : les rebelles rejettent l’appel de Kadhafi à des négociations

30 avr

Le Conseil national de transition, organe politique des rebelles libyens, a rejeté l’appel lancé samedi par le colonel Mouammar Kadhafi à des négociations pour sortir de la crise, affirmant qu’il n’avait aucun rôle à jouer dans l’avenir de la Libye.
"Le temps des compromis est passé", a indiqué Abdel Hafiz Ghoga, porte-parole du CNT, réagissant aux propos du dirigeant libyen qui a affirmé dans la nuit qu’il ne renoncerait pas au pouvoir et appelé Paris et Washington à négocier une sortie de crise.
"Le peuple de Libye ne peut envisager ou accepter une Libye dans laquelle le régime de Kadhafi joue un rôle", a ajouté M. Ghoga. "Le régime de Kadhafi a perdu toute crédibilité. Il a à plusieurs reprises offert des cessez-le-feu pour par la suite continuer à violer les droits de l’Homme fondamentaux", a dit M. Ghoga. "Nous sommes prêts à négocier avec la France et les Etats-Unis mais sans condition", a dit dans une allocution télévisée le dirigeant libyen dans sa première apparition publique depuis le 9 avril.  "Nous ne nous rendrons pas mais je vous appelle à négocier. Si vous voulez le pétrole, nous passerons des contrats avec vos compagnies, ce n’est pas la peine de mener une guerre", a affirmé le colonel Kadhafi.

La France et les Etats-Unis, avec la Grande-Bretagne, avaient mené les premières opérations militaires en Libye lancées le 19 mars en vertu d’une résolution de l’ONU. Le commandement des opérations est passé à l’Otan fin mars.

"Nous pouvons régler nos problèmes entre Libyens sans nous battre, retirez vos flottes et vos avions", a lancé le leader libyen à l’adresse de l’Otan. Le colonel Kadhafi a ajouté que l’Otan doit abandonner tout espoir d’un départ de Mouammar Kadhafi. "Je n’ai pas de fonction officielle pour y renoncer. Je ne quitterai pas mon pays et je m’y battrai jusqu’à la mort".

Les rebelles libyens, les Etats-Unis et l’Union européenne réclament le départ du colonel Kadhafi, au pouvoir depuis 1969, mais celui-ci a répété que son peuple l’aime, affirmant qu’il était pour eux plus sacré que l’empereur du Japon ne l’était pour son peuple.

About these ads
 
Commentaires fermés

Publié par le 30 avril 2011 dans Non classé

 

Les commentaires sont fermés.

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 674 autres abonnés

%d bloggers like this: