RSS

Kadhafi se dit prêt à un cessez-le-feu mais pas unilatéral

30 avr

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, confronté à une insurrection sans précédent et à des bombardements de l’Otan, s’est dit prêt samedi à conclure un cessez-le-feu et à entamer des négociations avec l’Alliance atlantique. Il refuse toujours de quitter son pays. Dans un discours de 80 minutes retransmis en direct à la télévision publique tôt samedi, Kadhafi a réaffirmé qu’il n’avait aucune intention de démissionner ou de quitter le pays et a conditionné la trêve à l’arrêt des frappes aériennes occidentales. Il a appelé à l’ouverture de négociations avec les pays de l’Otan participant aux opérations dans le pays.

"Négocions avec vous, les pays qui nous ont attaqués. Négocions", a-t-il ajouté. "Si c’est le pétrole que recherchent les pays de la coalition, la négociation de contrats ne constitue pas un problème", a dit Kadhafi. Le chef d’Etat libyen a prévenu l’Otan que ses forces seraient tuées en cas d’intervention terrestre.

Trois mois après la chute du président tunisien Zine Abidine Ben Ali, Kadhafi a exclu de nouveau tout départ de Libye. "Je ne vais pas quitter mon pays", a-t-il dit."Personne ne peut me forcer à quitter mon pays et personne ne peut me dire de ne pas me battre pour mon pays", a-t-il ajouté. Selon la télévision d’Etat, des avions de l’Otan ont bombardé un site proche du bâtiment abritant le siège de la télévision publique à Tripoli, au moment où Mouammar Kadhafi prononçait son discours.

About these ads
 
Commentaires fermés

Publié par le 30 avril 2011 dans Non classé

 

Les commentaires sont fermés.

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 674 autres abonnés

%d bloggers like this: